"MAKOTO"  Sincérité - Confiance.

La sincérité est impérative dans l'engagement martial :

sans elle, la pratique n'est que simulation et mensonge,

tant pour soi-même que pour autrui.

L'illusion ne peut perdurer longtemps devant les exigences

et le réalisme de la Voie.

"MEIYO"  Sagesse - Intelligence.

La sagesse est ici synonyme d'aptitude à discerner en tous lieux et en toutes choses, le positif et le négatif, à n'accorder aux choses et aux événements que l'importance qu'ils ont, sans être aveuglé ni se départir de la sérénité si durement acquise sur le tatami.


                                   

     * A propos d’Os...Oosss......Ousss....

 

  * Ce mot est très mal vu et très mal considéré par la majorité des Japonais et des Okinawaiens.

* C'est une insulte, c'est le non-respect d'autrui. C'est très choquant d'utiliser cette expression.

° Si certains occidentaux dans le milieu du Karaté en use et en abuse très souvent,

à gorges déployées d'ailleurs, c'est très souvent par ignorance de la véritable culture Japonaise.

....................................................... 

- Dans beaucoup de dojo, cette expression est utilisée lors du salut, ou à la fin d’une explication

   et démonstration d’une technique par le professeur.

- L’expression de ce Oss est parfois faite de vive voie et bruyante.

- On dit que Oss exprime un merci, un accord, le respect d’autrui. C'est faux................

      °Dans un souci de vérité, et de connaissance de la véritable culture des Okinawaiens et aussi des

        Japonais, je vous propose le texte écrit par Kenji Tokitsu en novembre 1993, et publié dans les

        cahiers de l’académie AEKAEMEO n°1.

 

-  “Oss” ! est un mot qu’on entend souvent parmi les karatékas. On considère qu’il s’agit d’un mot de

    salut spécifique au budo. Il s’agit là d’un malentendu qui mérite une rectification.

    En japonais il se prononce “osu” ce qui est une abréviation de quelques mots commençant par

    “o” et se terminant par “su”, par exemple “ohayôgozaimasu” qui signifie bon-matin selon une

    expression polie. En prononçant “os”,vous enserrez entre le o et s, différentes nuances de la

    situation sans qu’elles soient exprimées, car votre interlocuteur est censé les deviner.

    Pour les japonais qui acceptent l’usage de ce mot, c’est accepter de communiquer à demi mot et le

    garant d’une certaine liaison affective. C’est pourquoi ce mot est utilisé dans les “milieux” des

    sportifs, des bandes, des voyous, des mafias.

    Mais ce mot est considéré comme vulgaire, car l’abréviation d’une expression de politesse ne peut

    pas être polie, et ce mot laisse une impression de négligence et de paresse qui détourne la nuance

    de politesse.

    Dans un dojo classique de tir à l’arc ou de kenjutsu, si vous saluez en disant “oss”, il n’est pas

    impossible que vous soyez refusé. Si vous êtes accepté, ce sera vraisemblablement en raison

    de votre statut d’étranger.

    Il convient de comprendre que “oss” n’est ni un terme de budo, ni une expression correcte.

   En dehors du budo, face à un japonais cultivé,si vous saluez par “oss”, il sera surpris.

   S’il ne le manifeste pas, c’est par politesse ou qu’il considère que vous connaissez par hasard un

   mot de japonais vulgaire.

- Pourquoi alors utilise-t-on si souvent ce salut en karaté ?

   L’histoire du karaté est récente, et après la 2 éme guerre mondiale, certains groupes de karatéka

   étaient proches du milieu des voyous.

   Parmi les disciplines du budo, le karaté a été pendant longtemps la plus mal considérée.

   Ceci est un fait que nous ne pouvons pas nier.

   Notre devoir n’est-il pas de rectifier un malentendu et de tenter de hausser véritablement la qualité

   de la pratique du karaté ?

   Je pense donc qu’il n’y a aucune raison pour que les karatéka français, pas plus que les japonais,

   continuent d’utiliser “oss”, signe d’une marginalité peu honorable.

 

Kenji Tokitsu les cahiers de l’académie Aekaemeo

                    “novembre 1993”.

..............................................................